Remaniement : la supercherie du renouveau démocratique.

Après la désignation, samedi à Lyon, par décret présidentiel, de Christophe Castaner comme délégué général de LREM, Emmanuel Macron veut et ordonne son maintien à la tête du Secrétariat d’Etat en charge des relations avec le Parlement. Le chef du parti présidentiel pourra donc agir à sa guise auprès des groupes politiques au Parlement. C’est inédit et cela en dit long sur le macronisme .

Où est la promesse démocratique ?

Après une moralisation en trompe l’œil , le « renouveau démocratique » , qui devait être le socle du « nouveau monde », est en fait une supercherie. C’est l’ancien régime qui inspire Macron. Castaner cumule deux responsabilités qui posent un vrai problème démocratique… car tel est le bon plaisir d’Emmanuel Macron.

Que retenir d’autre ? Le débauchage d’un député socialiste qui, il y a encore quelques jours, disait pis que pendre de Macron et de son gouvernement . Bref, de la très vieille politicaillerie.

About Author

Connect with Me:

Laissez un commentaire