Réaction aux propos de F.Bayrou suite au CA de l’OPH

Hier, lors de la réunion du conseil d’administration de l’OPH, le président de l’Office, François Bayrou, a semblé totalement déconnecté de la réalité de la situation suite, notamment, aux décisions du gouvernement. Alors que partout dans le pays, les acteurs du logement social expriment leur très vives inquiétudes, F.Bayrou dit, en résumé, qu’à Pau, tout va pour le mieux, pas besoin de se faire de la bile.

Les déclarations récentes de la directrice de l’OPH, tout comme, la semaine dernière, la question au gouvernement de la députée Josy Poueyto, semblent, au contraire, indiqué très clairement que l’horizon n’est pas aussi dégagé que ne le dit F.Bayrou.

La vérité, c’est que le financement du programme ANRU est aujourd’hui mis à mal, à Pau, et partout dans le pays, par l’attaque visant les ressources financières des bailleurs sociaux. Dans un tel contexte, on ne voit pas raisonnablement comment la décision de démolition d’Isabe pourrait être maintenue.

Le collectif Isabe débout va poursuivre ses actions. Le livre consacrée à cette lutte trouve un écho très positif. Et aujourd’hui, F.Bayrou doit aussi faire face au désengagement de l’Etat. Son acharnement a vouloir démolir Isabe, décision insensée, est-il devenu un abus d’autorité, un « abus de pouvoir » ? Pourquoi ne pas tout simplement dire : on va reconsidérer les choses. Cela serait une très bonne chose.

About Author

Connect with Me:

Laissez un commentaire