Après deux journées de travaux, le conseil national du PCF a adopté sa base commune pour le congrès de juin. Le débat va maintenant se poursuivre dans le cadre de la préparation du 37 ème Congrès du PCF qui aura lieu du 2 au 5 juin. Concernant le texte pour 2017, proposant « une autre voie pour la France », qui a été adopté à 81 %, nous prenons l’initiative de lancer une grande consultation citoyenne d’ici la fin de l’été. Notre ambition est la construction d’un socle commun d’entrée dans la primaire. Pour le conseil national, « ce processus, pour réussir, passe par une démarche collective, populaire et citoyenne ». Il vise à « écarter l’impasse Hollande et Valls par l’émergence d’une autre voie à gauche ».

Pierre Laurent présentera demain le contenu des décisions.

Je voulais simplement, ici, vous faire connaître ce que nous allons engager, dès demain, avec la grande consultation citoyenne.

La grande consultation citoyenne pour un mandat populaire en 2017

Le PCF entend ouvrir une discussion politique avec notre peuple. Depuis notre dernier congrès, nous avons réalisé de nombreuses conventions thématiques sur le travail, l’Europe, l’industrie, la Révolution numérique, l’école. Nous mettons en débat un texte de référence :  «la France en commun », nous débattons de notre projet, de notre Parti. Nous voulons faire plus, mieux et en plus grand. Cette discussion politique va prendre des formes multiples. La rencontre avec les citoyennes et citoyens est déjà au cœur de notre pratique. Nous savons combien la défiance est profonde à l’égard de la politique, nous savons combien la déception est grande à l’égard de « la gauche ».

À l’heure où un nombre croissant a le sentiment de ne jamais avoir réellement la parole, nous voulons produire un événement politique majeur pour que notre peuple reprenne la main, pour refaire de la politique un champ ouvert, une affaire populaire. Cette campagne prendra notamment la forme d’une campagne nationale, intitulée « la grande consultation citoyenne » nous permettant d’aller à la rencontre de 500 000 personnes d’ici la fin de l’été afin d’ouvrir le débat politique sur la base de leurs préoccupations et de nos propositions. Nous voulons ainsi nouer le dialogue, faire reculer les idées reçues qui nourrissent les divisions populaires, recréer de l’espoir.

Avec « la grande consultation populaire », nous proposons d’écrire à des milliers de mains un mandat populaire pour 2017. Nous voulons, dans cette discussion, trouver les moyens d’agir ensemble, de mobiliser les énergies disponibles, d’ouvrir des voies nouvelles. Cette initiative nationale fera l’objet d’une restitution publique pour rendre incontournable la parole et les exigences populaires.