Le grand débat doit permettre un vrai…débat. François Bayrou ne doit pas s’imposer. 

À Pau, pour le grand débat, François Bayrou fixe la date seul et se propose d’animer la soirée. Ce n’est pas une bonne idée. Comme on peut en faire l’expérience au conseil municipal, sa capacité à une écoute réelle et à un vrai dialogue n’est pas sa qualité première. Il partage avec Emmanuel Macron un style très jupitérien. L’un comme l’autre pensent avoir toujours raison. Sur quelles questions précises ? Toutes.

Choisissons un animateur véritablement indépendant et appréciant le débat et la controverse. Pourquoi pas Pierre-Henri Ardonceau ? Et les élus, qui ont bien des occasions de s’exprimer dans le débat public, peuvent ne pas monopoliser la parole. A commencer par François Bayrou , un des piliers du macronisme.

On va bousculer l’organisation cadrée et cadenassée de ce grand débat pour en faire la propriété du plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *